Centre d’hébergement, Périgueux (24)

L’association Halte 24 souhaite construire un Centre d’hébergement sur un terrain actuellement relié à la rue de l’Eglise Charles par un cheminement en cours de transformation et longé au Sud par des voies raccordant Périgueux à Bordeaux.

Le Centre d’hébergement est conçu afin de recevoir environ 62 personnes.

Notre volonté est de trouver une organisation volumétrique en adéquation avec le tissu avoisinant et le paysage. Notre projet vise à s’intégrer tout en créant une nouvelle image pour le quartier. Ainsi le travail de juxtaposition entre des volumes proches de grosses maisons de villes et des volumes plus sobres et contemporains permet d’apporter une richesse de langage et une mixité volumétrique riche.
Le travail sur les différences de hauteurs, même légères, permet de créer une profondeur et de venir constituer une image de hameau.
Chaque bâtiment s’organise autour de l’articulation de deux volumes distincts reliés par l’espace de circulation verticale.
Le bâtiment A, proche de l’entrée, sera essentiellement dédié aux familles alors que le bâtiment B accueillera des individus seuls en autonomie ou dans un parcours de réinsertion.
L’image du lieu se veut résolument accueillante en cherchant avant tout à trouver une image qualitative au Foyer. Un espace vert central, espace de convivialité ait le lien entre les constructions à venir.

Notre proposition vise à créer sur ce terrain situé un peu à l’écart des autres constructions, un hameau indépendant, par sa forme et par son esprit, avec une centralité et des périphéries.

La centralité est le lieu où l’on se retrouve, traitée en espace vert, agrémenté de bancs.

La périphérie accueille les stationnements, les jardins pour favoriser la réinsertion des hébergés  et aussi le potentiel pour les futures constructions.

Les hébergés pourront ainsi trouver  un lieu pour se reconstruire, en étant un peu à l’écart et bien à l’abri, protégé des aléas. Le projet se compose ainsi de deux bâtiments dont la volumétrie est différente et dont l’écriture architecturale appelle au dialogue,  par le jeu du séquençage des volumétries.

Le projet sera principalement construit en Hors Site, via un système de mise en œuvre favorisant le réemploi et offrant ainsi une empreinte carbone extrêmement faible.